Talion

N.m. (1486; lat. talio). Anc. dr. Châtiment qui constitue à infliger au coupable le traitement même qu'il a fait subir à sa victime. La loi du talion : l'institution de telles peines. — Ellipt. des talions.Fig. Le fait de rendre la pareille, de se venger avec rigueur (Cf. Œil pour œil, dent pour dent). "Tu m'as pris Josépha, j'ai ta femme !... C'est la vieille loi du talion !" (BALZ)

"C'est d'ailleurs pour éviter le talion qu'au travers des âges, les hommes inventent une réponse qui n'est plus œil pour œil, dent pour dent, mais punition juste, équilibrée, proportionnée en paiement au dommage, de façon à ne pas répondre au crime barbare par un crime inhumain, mais par une sentence humaine — ce qui définit un progrès éthique." (L'ordre Libertaire, la vie philosophique d'Albert Camus, Michel Onfray)

---------------------------------

Tempera (a)

Loc.adj. (1892 ; mots it. "à détrempe"). Peint. Se dit d'une couleur délayée dans de l'eau additionnée d'un agglutinant (gomme, colle, oeuf), et du procédé de peinture avec cette couleur. V. Détrempe I.Loc. adv. Peindre a tempera. — On écrit aussi : À la tempera. "Une peinture à la tempera de Derain" (Le Monde, 25-3-1969).

"- Mon frère, maître Nicolas, passe effectivement beaucoup de temps dans son laboratoire pour tester de nouveaux mélenges, de nouveaux pigments, de nouvelles techniques. Il correspond régulièrement avec des artistes flamands et vénitiens et ils sont entrain de mettre au point une technique révolutionnaire pour lier les pigments... Ça n'est pas encore tout à fait au point, mais, voyez-vous, l'idée est d'abandonner la tempera..."

(Saltarello, Matthieu Dhennin)

-----------------------------------

Thuriféraire

N.m. (1690; lat. éccl. thuriferarius, lat. t[h]urifer, proprem. "Qui porte [ferre] l'encens [tus, turis]"). ♦1° Liturg. Clerc chargé de l'encensoir. — (Dans divers cultes) Porteur d'encensoir. "Les thuriféraires, qui, marchant à reculons, balançaient dans les airs leurs encensoirs" (NERVAL). ♦ Fig. et littér. (1801). Encenseur, flatteur, laudateur. V. Flagorneur. "Ils étaient...d'aussi intrépides thuriféraires que quiconque; — leur manière de louer a même quelque chose d'effrontémùent naïf" (GAUTIER).

"Cette méthode fut celle de Sartre. — elle reste celle de ses thuriféraires, souvent aguerris au PCF des années 1950, un parti soviétophile dont ils furent les idiots utiles pendant des années?"(L'ordre Libertaire, la vie philosophique d'Albert Camus, Michel Onfray)

----------------------------------------

Toril

N.m. (1840; mot esp.). Enceinte où l'on tient enfermés les taureaux, avant la corrida. "L'alaguazil...qui devait porter au garçon de combat les clefs du toril..." (GAUTIER).

(Les Maia, Eça de Queiroz, 1888, trad. du portugais par Paul Teyssier, Chandeigne, 2000, 796p.)

--------------------------------------

Tranchefile

N.f.  (1611; trenquefille, tranchefille...[XVe et XVIe], "corde, chaînette, etc."; probabl. impér. de trancher et filer). Techn. Petit bourrelet entouré de fils, qui garnit et renforce le haut et le bas du dos d'une reliure, pour maintenir les chiers assemblés. Couture formant bordure, à l'intérieur des souliers.

"J'aime les livres. J'aime leur odeur. J'aime leurs défauts, leurs coins arrondis, leurs tranchefiles colorées, leurs couvertures crevassées, leurs pages craquantes, leurs lettrines ouvragées, leurs annotations illisibles en marge."

(Saltarello, Matthieu Dhennin)

------------------------------------

Retour à l'accueil