Knout

N.m. (1681; mot russe). Instrument de supplice de l'ancienne Russie, sorte de fouet à lanières de cuir terminées par des crochets ou des boules de métal; supplice que l'on infligeait avec cet instrument.

"Or, dans ce genre d'opération sanglante [la révolution], le peuple change tout simplement de maîtres, une fois de plus il fait les frais de l'Histoire, paie un lourd tribu et ne voit pas modifier ses conditions de vie concrètes : il dispose de droits nouveaux sur le papier, certes, mais il travail toujours avec peine, il change de joug et passe à la guillotine ou au knout, il doit encore obéir et se soumettre, courber l'échine." (L'ordre Libertaire, la vie philosophique d'Albert Camus, Michel Onfray)

Retour à l'accueil